Par JG/TàG Press +41 - Autres photos sur www.bengueshow.com.

DSC01554Eden Club à Bienne. Seront-ils là ou... Eva Love, la patronne du lieu et sacrée bout de business woman, tient la soirée d'une main de fer, décidée à faire monter l'ambiance. DJ Denon chauffe les ambianceurs et les boucantiers de Bienne. Ses harangues sur fond de mixs afro-éclecticos branchés créent le suspense. En tout presque 500 personnes s'engouffrent dans le club des alentours de la gare, bien décidées à renouer avec l'Espoir... Les parrains sont de la partie. Soudain, les artistes débarquent, ils fendent la foule pour rejoindre l'espace VIP. Karine Gnahore, la sublime métisse ivoirienne dépêchée depuis Paris par Brussels Airlines a trouvé sur place quelques relais. Tout le monde le sait, un billet pour l'Afrique sera tiré au sort tout à l'heure. La salle est carrément en ébulition lorsqu'Espoir 2000 occupe l'espace et que les premières notes zougloues arrachent des clameurs aux fêtards. A plusieurs reprises, le show devra être interrompu tant la ferveur se fait pressante. Euloge Tahou, qui a repris la tournée avec Nelly Perret, parlemente, le spectacle continue, JC, le manager et "vieux sage" canalise la pression. "Espoir 2000, c'est pas petit chahut". Bienne l'a compris samedi soir, face à la presse et aux médias locaux. Pour sa première fois en Suisse, Espoir 2000 a cartonné. Il a réchauffé l'atmosphère et créé les bases d'une relation durable avec l'Helvétie.

P1030239


Karine Gnahore, de Cynomedia, venue de Paris et envoyée par Brussels Airlines.







P1030283

Les boucantiers de Bienne...











P1030287


Représentants des médias locaux et panafricains: au premier plan, le reporteur du site bengueshow.com.








P1030306

"Même les blancs sont enjaillés...!" Mister Gregory Baer et son épouse, entourée d'Espoir 2000.